On marche 2011

C’est dans la quête de soi,
la recherche,
et dans une remise en question sans fin de l’individu et d’une société de famille,
Que le festival « On Marche » poursuit son chemin.
Cette 6ème édition, nous donne l’occasion d’aborder ces questions incontournables sur le développement et la projection de l’artiste en particulier et de l’être humain en général. Aujourd’hui et demain, quel est l’être et le devenir de chacun ?
Dans l’attente d’un vrai soutien régulier de la danse contemporaine comme le cinéma, le théâtre, la musique, l’art plastique…
« On Marche 6″ invite comme chaque année des artistes « du monde » à exprimer leur parole, leur engagement qui dépasse les territoires et déplace les frontières. Des personnalités fortes pour un art universel. La Place Jamae El Fna, Le Rond Point de la poste, Théâtre Dar Takafa, l’Institut Français de Marrakech, l’ESAV …. Tant d’espaces investis par les créations : filmées, projetées, exposées, dansées, écrites ou improvisées…
On Marche, on y va, on avance, on apprend… on ne regrettera pas.
Nous remercions tous ceux qui nous ont aidés à croire, à concrétiser, à continuer, encore et encore, merci à tous ceux qui alimentent notre résistance, pour un art noble et singulier, la danse dans nos pays, dans mon pays, le Maroc.

Taoufiq Izeddiou


Vidéo : Eric Orhand

On marche … 6°édition, programme

Samedi 22 janvier 2011
Place Jamae El Fna
16h00 : Claude Magne « Ceci n’est pas un homme blanc »
17h00 : Déambulation Gnaoua, avec les danseurs d’anania. Conception : Taoufiq Izeddiou. En partenariat avec les Jardins Kesali.
Institut Français de Marrakech (IFM)
19 h00 : Déambulation Gnaoua, avec les danseurs d’anania. Conception : Taoufiq Izeddiou. En partenariat avec les Jardins Kesali.
19h30 : Vernissage exposition de photo « Panorama On marche » Projection « On Marche 5 », film réalisé par deux équipes de réalisateurs : Maud Martin (France) Et Rodrigo Gontijo (Brésil)

Dimanche 23 janvier 2011
Théâtre Dar Takafa Daoudiates
19h00 : Projection film « les maitres fous » réalisé par Jean Rouch
19h45 : « Athar, duo » Said Ait El Moumen (Maroc-30mn)

Lundi 24 Janvier 2011
Théâtre Dar Takafa Daoudiates
19h00 : Projections films

Mardi 25 janvier 2011
Théâtre Dar Takafa Daoudiates
19h00 : « Isao » conception de Bernardo Montet, chorégraphié et interprété par Gaby Saranouffi. (Madagascar – 40mn)
20h00 : Raphaëlle Delaunay « Eikon » (France, 33mn)

Mercredi 26 Janvier 2011
Place Jamae El Fna
16h00 : « Danse Hors-Cadre » Julia Cima ( France-45mn)
Théâtre Dar Takafa Daoudiates
19h00 : Hafiz Dhaou & Aicha M’barek, « Kawa, solo à deux» interprété par Hafiz Dhaou (Tunisie – 45mn)
20h00 : Asha Thomas « Mi Peñita Negra» (USA, 25mn)

Jeudi 27 Janvier 2011
Ecole supérieur des Arts Visuels (ESAV)
16h00 : « Danse Hors-Cadre » Julia Cima ( France-45mn)
17h30 : « l’explosion de la danse en France dans les années 80 » réalisé par Geneviève Vincent
Institut Français de Marrakech (IFM)
20h30 : Anne-Marie Porras, « Nadir » (France- 60mn)

Vendredi 28 Janvier 2011
Place Jamae El Fna
14h00 : Marc Vincent «CONFIDENCESN°1» (France-20mn)
Institut Français de Marrakech (IFM)
16h00 : Agnès Pancrassin, « MO » (France- 35mn)
Théâtre Dar Takafa Daoudiates
19h00 : Taoufiq Izeddiou, work in progress “Aaleef” (Maroc-45mn)
20h00 : Omar Rajeh, work in progress “Facing the blank page” ( Liban – 45mn)

Samedi 29 Janvier 2011
Place du 16 Novembre – Gueliz
10h00 : La marche des artistes
Institut Français de Marrakech (IFM)
16h00 : Kamal Aadissa & Marion Blondeau « Zafir » (Maroc/France- 25mn)
Théâtre Dar Takafa Daoudiates
19h30 : Soirée de clôture avec les artistes : Bernardo Montet, Omar Rajeh, Asha Thomas, Bouchra Ouizguen, Agnès Pancrasin, Anne Marie Porras, Marc Vincent, Julia Cima, Meriam Jazouli, Taoufiq Izeddiou, Gaby Saranoufi, Kamal Addisa, Marion Blondeau, Said Ait El Moumen.

……………

PRESSE

Dossier La vie manifeste – entretiens radiophoniques et textes

Une solitude parmi nous danse ses solitudes
La vie manifeste suit les pas de la danse au Maroc. A Marrakech, et à Casablanca s’inventent des possibles, entre eux des trajectoires se tissent. Sur les pas de Bernardo Montet, avec Taoufiq Izeddiou à Marrakech (festival On marche) et Meryem Jazouli à Casablanca ( Espace Darja ).

Isao
Chorégraphie : Bernardo montet, Gaby Saranouffi / interprétation : Gaby Saranouffi / Lumière : Laurent Matignon / Musique : Pascal Le gall
La scène est plongée dans le noir, en son centre se trouvent disposés deux tubes fluorescents. Les deux tubes lumineux perforent la nuit du plateau. Un passage qui vient déchirer la nuit. Une béance qui emporte tout du regard et qui au premier touché de l’oeil ne laisse que la danse des fluides lumineux. ( … lire la suite)

Aaleef, de Taoufiq Izeddiou
Un bruit sourd sort toujours de quelque part. Un bruit sourd gronde, le ventre de la terre s’ouvrirait-il, s’ouvrirait-il de telle manière qu’on y tombe ou qu’on en sorte et qu’on en sorte de telle manière que ce serait une survivance. Qu’il n’y aurait alors pas d’autre survivance que la danse qui se joue devant nous. Et se jouer n’est pas histoire à la légère. Ce qui se met en jeu comme se met en vie comme ce qui risque la vie comme ce qui se met en jeu dans cette danse met en jeu toute une vie, s’y risque.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.